Blogue d’ACCM

ACCM soutient la déclaration de consensus I=I

Prévention, Sida bénévoles Montréal, Traitement, VIH

17792693_10158510359335054_582286399_n

 

ACCM soutient pleinement la déclaration de consensus I=I de Prevention Access Campaign, laquelle confirme que les personnes ayant une charge virale indétectable ne peuvent pas transmettre le VIH à leurs partenaires sexuels. Ceci signifie que lorsqu’une personne adhère à un traitement antirétroviral, il est possible de réduire le niveau de VIH dans son sang au point où celui-ci n’est plus détecté par les tests et n’est pas présent en quantité suffisante pour occasionner une transmission.

Ce développement décisif de la recherche sur le VIH a des implications capitales tant pour les personnes séropositives que pour les personnes séronégatives. Il s’agit d’une raison de célébrer et ACCM s’engage, dans le cadre de ses efforts pour abolir la stigmatisation, à faire connaître les bénéfices du traitement comme outil de prévention. Toutefois, malgré des avancées médicales prometteuses, les personnes vivant avec le VIH continuent de faire face à des préjugés qui se manifestent partout, notamment au travail et sur les sites de rencontres en ligne. Nous devons impérativement vaincre cette stigmatisation pour réussir à abaisser ensemble les barrières à l’adhésion au traitement : l’insécurité alimentaire, le logement inadéquat, la pauvreté et l’isolation sociale.

Avec l’accès universel à la thérapie antirétrovirale et aux tests de dépistage du VIH, nous pouvons commencer à imaginer un monde sans VIH. Nous avons raison d’espérer, maintenant que nous pouvons affirmer avec certitude qu’ « indétectable égal intransmissible ». Nous félicitons les personnes vivant avec le VIH et leurs alliées et alliés pour leur militantisme, leur travail acharné pour enrayer l’épidémie et leur plaidoyer ayant favorisé les avancées en matière de traitement qui ont rendu I=I possible.

Veuillez consulter la déclaration complète (en anglais) à :
https://www.preventionaccess.org/consensus